Yellowstone National Park

Après avoir franchi la frontière entre le Montana et le Wyoming, nous voici arrivés dans le célèbre Yellowstone National Park. En 1872, Yellowstone devient le premier parc national au monde et c’est aujourd’hui l’un des parcs les plus visités des USA. Nous nous en rendons rapidement compte étant donné le nombre de touristes encore présents à cette époque de l’année. Il semble donc préférable de s’y rendre hors Juillet-Août.

Il y a plusieurs zones distinctes dans le parc : les geysers et sources chaudes, le canyon, le lac Yellowstone et les vallées. C’est super grand donc on se réserve deux-trois jours pour le découvrir. On entame donc notre premier jour par l’attraction phare du parc : les geysers. Effectivement, Yellowstone est principalement connu pour son intense activité volcanique.

On s’arrête donc aux différents geysers qui longent la route principale. Le parc est très aménagé donc, d’un côté, c’est facile de se repérer et de trouver les points d’intérêt du parc mais de l’autre, on ne se sent pas autant en pleine nature que dans les autres parcs nationaux. On s’en va donc découvrir le Fountain Paint Pot, le Grand Prismatic Spring et le Biscuit Basin. C’est très impressionnant, ça bout et ça fume de partout et les couleurs sont incroyables.

On croise aussi plusieurs troupeaux de bisons qui broutent paisiblement dans la prairie. Ils semblent apprécier la chaleur des geysers qui les entourent. C’est génial de voir ces gros herbivores dans leur habitat naturel.

On part ensuite voir la star du parc, le Old Faithful Geyser. C’est un énorme geyser qui fait jaillir de l’eau à plus de 15m du haut et à intervalle régulier ce qui explique son succès. On n’est pas déçus; réglé comme une horloge, il explose à l’heure prévue, c’est très impressionnant.

Nous ne sommes pas les seuls à assister au spectacle. Une foule compacte s’est amassée autour du geyser 5min avant son explosion.

On s’en va ensuite explorer les rives du lac Yellowstone. C’est un très grand lac bordé par les montagnes, le paysage est sublime.

S’y trouve également des sources chaudes aux teintes turquoise remarquables.

On rentre ensuite à West Yellowstone, ville à la frontière du parc Ouest, pour y passer la nuit. On se couvre le plus possible car il commence à faire très froid, environ -6°C la nuit.

Le lendemain matin, on part explorer une autre facette du parc, le canyon. Le paysage est assez grandiose, on ne s’attendait pas à ça. Une grande cascade se jette dans le profond canyon aux parois enneigées.

On se promène le long des courts trails aménagés autour du canyon mais il y encore beaucoup de monde à cet endroit du parc. On décide donc d’aller découvrir la vallée afin de profiter d’un peu plus de calme. On est interrompus en chemin par un troupeau de bisons qui bloque la route. Un ranger essaye tant bien que mal de les faire sortir de la chaussée. C’est amusant de voir ces gros mammifères sillonner entre les voitures.

On arrive ensuite dans la Lamar Valley qui est réputée être un endroit propice à l’observation de la faune sauvage. Effectivement, on croise de nombreux troupeaux de bisons dans les plaines.

On aperçoit aussi de loin une meute de cinq loups. Vu la distance, on n’a pas pu prendre de photos mais c’était impressionnant de pouvoir les observer dans leur environnement. On sillonne un moment la vallée dans l’espoir d’apercevoir un ours, sans succès malheureusement. Sur le chemin du retour, nous croisons un grand troupeau de wapitis, c’est toujours un plaisir de croiser ces gracieux cervidés.

On termine notre visite du parc par la découverte des Mammoth Hot Springs au nord du parc, une autre formation volcanique surprenante.

On croise également un wapiti qui semble avoir élu domicile dans la zone de pique-nique de Mammoth. Encore un animal qui donne du fil à retordre aux rangers qui ont dû établir un périmètre afin d’empêcher les visiteurs d’approcher la bête de trop près. On se trouve dans une région où la chasse est une activité prisée (en dehors des parcs nationaux). Pour la petite histoire, quelques jours plus tôt, on a été diné dans un bar de chasseurs et il y avait une biche morte à l’arrière d’un pick-up sur le parking. Ça nous a un peu dégoûtés. C’est donc rafraîchissant de voir le respect avec lequel les rangers traitent les animaux du parc.

Ici s’achève notre visite de Yellowstone. On poursuit notre périple quelques miles plus au Sud au parc national de Grand Teton.

3 réflexions sur “Yellowstone National Park

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *