New York City

Enfin, « the City that Never Sleeps » nous ouvre ses portes. On a hâte de découvrir New York City, cette ville qui a inspiré tant d’artistes et que l’on a vu tant de fois sur grand écran. Pour pleinement profiter de notre expérience urbaine, on a fait une petite infidélité à Jerry et on a réservé deux nuits d’hôtel.

Top départ du premier jour à New York, le programme est chargé ! On se lève de bonne heure et on prend le métro direction Wall Street dans le sud de Manhattan. La première étape est émouvante car on s’arrête à Ground Zero, le mémorial du 11 Septembre 2001. Les fondations des tours jumelles y ont été conservées. A chaque anniversaire d’une victime, une rose est posée sur son nom en son hommage.

Juste à côté se trouve le One World Trade Center, tour de 546m de haut représentant le renouveau du Lower Manhattan.

On croise ensuite le célèbre Charging Bull, emblème de la puissance financière de Wall Street. Petite coutume locale, toucher les testicules du taureau de bronze porterait chance. Visiblement, nous avons des superstitieux, la queue est longue pour une prise en main des parties de la bête.

 On part ensuite rendre visite à la Statue de la Liberté, certainement le plus célèbre emblème de New York. Petit moment chauvin, on ne manquera pas de rappeler que c’est un cadeau de la France aux Etats-Unis pour célébrer l’amitié entre les deux nations. Gustave Eiffel contribua d’ailleurs à sa conception.

Comme on est un peu radins, on a pris l’option économique : le ferry de Staten Island. La traversée est gratuite et le bateau passe juste à côté de Liberty Island avec une jolie vue de Manhattan en prime.

On passe également à côté d’Ellis Island, île qui a été pendant longtemps l’entrée principale des immigrants qui arrivaient aux USA.

Sur le bateau, on est surpris par le nombre de français à bord, presque plus nombreux que les américains. C’est sûrement parce que c’est la période des vacances de la Toussaint.

Une fois revenus sur la terre ferme, on reprend le métro direction Brooklyn, un autre des cinq arrondissements de New York avec Manhattan, le Queens, le Bronx et Staten Island. C’est le quartier le plus peuplé de New York, on n’aura donc pas le temps d’en faire le tour. On décide d’aller découvrir Williamsburg qui a vu naître le mouvement hipster. C’est un peu le coin branché de New York.

On se promène dans les rues en découvrant les restaurants et boutiques hypes qui forment ce microcosme.

Ça doit être un endroit agréable à vivre loin de la folie et de la verticalité de Manhattan mais en tant que touristes, on en fait vite le tour. On croise la Brooklyn Brewery qui produit une bière que l’on appréciait boire lors de nos sorties parisiennes.

 En revenant à Manhattan, on a un petit creux, occasion rêvée de tester les meilleurs doughnuts de la ville. On se rend donc chez Dough sur le 19e rue et on part déguster ces trouvailles au Madison Square Park. On ne vous cache pas que le Chocolate Salted Caramel est une tuerie.

On découvre aussi le célèbre Flatiron Building, l’immeuble le plus fin de la ville.

On commence à en avoir plein les pattes, on décide donc de rentrer à l’hôtel pour se reposer et en découdre le lendemain.

Deuxième jour, on décolle direction Times Square, un incontournable de la ville. Avec ses panneaux publicitaires géants, ses artères bondées et la foule compacte qui s’y presse, c’est une vraie jungle urbaine. Les bruits de klaxon se mêlent au brouhaha ambiant. Notre regard court de gauche à droite, de haut en bas, on en prend plein les sens. C’est vraiment impressionnant, on a mal à la nuque à force de regarder en l’air.

On remonte la 7e avenue jusqu’à Central Park, gigantesque espace vert au cœur de Manhattan. Il fait 4km de long pour 800m de large, de quoi faire de belles balades avec vue sur la skyline.

On redescend ensuite sur la célèbre Fifth Avenue, qui abrite les boutiques des plus luxueuses enseignes du globe. C’est un peu les Champs Elysées newyorkais. On admire également la St Patrick’s Cathedral, qui détonne parmi les gratte-ciels vitrés.

On passe également devant le Rockfeller Center, célèbre complexe commercial au cœur de Midtown.

On fait ensuite une petite escale à la New York Public Library. La bâtisse est superbe avec ses colonnes blanches et son architecture intérieure travaillée. C’est un plaisir de sillonner ses nombreuses pièces. C’est d’ailleurs le lieu où trouve refuge les habitants de New York dans le film « Le Jour d’Après ».

On contourne ensuite la bibliothèque pour faire un tour dans Bryant Park, la vue est superbe.

Il est maintenant l’heure de déguster un bon steak. Pour ça, on rejoint notre ami Doug dans la plus authentique des steakhouses de la ville, Keens Steakhouse. Ouverte en 1885, on peut y déguster d’excellents steaks cuits à la perfection. L’une des spécialités de la maison est aussi la Mutton Chop, un vrai régal. Si vous vous rendez à New York, Keens est un peu un rite de passage (plutôt le midi, c’est plus abordable).

Une fois le ventre plein, on part se dégourdir les jambes au soleil sur la Highline, un parc aménagé sur une voie ferrée désaffectée qui sillonne entre les gratte-ciels de Manhattan. C’est New York sans sa circulation, on adore.

On finit ensuite la journée en se baladant dans les quartiers de Greenwich Village et de Soho, vraiment très sympa. On se verrait bien emménager dans l’un des typiques petits immeubles de briques rouges.

Aujourd’hui, c’est Halloween et ici, les gens aiment faire les choses en grand. On part donc assister à la célèbre parade d’Halloween pour découvrir ses chars et ses costumes plus grandioses les uns que les autres. La ville est à la fête, on passe un super moment.

Pour bien finir la journée, on part diner dans un restaurant qui a éveillé notre curiosité. Lan Sheng est un restaurant chinois très abordable qui s’est vu attribuer une étoile par le guide Michelin. On a donc hâte de voir ce que ça donne !

La déco ne paye pas de mine et le service non plus mais la cuisine est très bonne. Les plats sont un peu plus travaillés que dans les restaus chinois classiques. On apprécie particulièrement le canard fumé au thé, très original. Cela dit, on est étonnés que cela leur ait valu un macaron.

Ce diner conclut notre étape newyorkaise. On profite une dernière nuit du confort de notre chambre d’hôtel avant de reprendre la route.

Prochaine étape : la capitale du pays, Washington D.C.

On fait une petite pause en route sur la côte du New Jersey pour se dégourdir les jambes sur la plage. Il fait un super temps, on est contents de revoir l’Atlantique.

3 réflexions sur “New York City

  1. Merci pour ce reportage très réussi sur Big Apple. C’est sympa de donner des détails de la vie quotidienne, on voyage avec vous. J’aime beaucoup les points culinaires, c’est important et ça donne envie🍩🍺🍣🍔
    Bon cruising around 🇺🇸

  2. .New-York New-York quel refrain!Bonne idée pour le séjour à l’ hôtel,huit jours seraient surement nécessaire pour voir l’essentiel,émotion au Mémorial des Tours,
    la statue de la Liberté symbole de l’amitié Franco-Américaine.
    .Avec raison vous testez les restaurants,vous devenez experts pour les guides Michelin ou autres.
    .A bientôt à Washington./

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *