Miami & les Everglades

Nous voici en Floride, on chausse nos tongs, on met nos maillots ; ça y est, on est prêts pour le soleil et les cocotiers (les mojitos aussi) ! On longe la côte Est de la Floride jusqu’à Palm Beach. La route longe l’océan mais on voit rarement la mer car la côte est super urbanisée.

Arrivés à Palm Beach, on gare Jerry et on part direct à la plage. Ça ne vaut pas les plages bretonnes mais ici, l’eau est encore à 24°C en Novembre, plutôt sympa.

Après une bonne baignade dans l’Atlantique, on reprend la route et on passe devant le Mar-a-Lago, la résidence d’Hiver du président. La propriété est immense et donne directement sur la mer. Il y en a qui se font plaisir.

Le soir, on s’arrête dans un petit camping près de la côte. On nous dit qu’on ne peut pas dormir dans notre van mais qu’il y a une tente déjà montée sur chaque emplacement. On se dit qu’une petite nuit en tente, ça peut être marrant. Ce sont en fait de grandes cabanes en dur recouvertes de bâches. C’est cool, on a l’impression de faire un safari !

Le lendemain, on reprend la route direction Miami. On ne sait pas vous mais nous, quand on pense à Miami, on pense bling, télé-réalité et string sur la plage. En gros, le Ibiza des Etats-Unis. On a hâte de voir ce que ça donne !

On décide de commencer en douceur, on part donc découvrir le quartier de Wynwood, le nouveau quartier branché/hipster de la ville. Gentrification oblige, c’était à l’origine un quartier plutôt populaire et industriel qui a ensuite été repris par des artistes puis des bobos. On se balade dans les rues et on découvre avec plaisir les tags qui ornent les murs, emblèmes de Wynwood.

Il y a aussi plusieurs microbrasseries réputées dans le coin, on part donc tester l’une d’elle, la Concrete Beach Brewery. La déco est sympa, l’ambiance est cool et les bières sont originales et rafraichissantes, parfait vu le climat.

C’est l’heure de manger, on reprend le van et on part en direction de Little Havana, le quartier cubain de Miami. On décide de tester le plus célèbre des restaus cubains du quartier au nom très typique de Versailles Restaurant. Ici, pas de perruques blanches ou de roi Soleil mais il y a à peu près autant de miroirs que dans la galerie des Glaces. On goûte les croquettes au jambon et aux crevettes ; on est agréablement surpris, c’est super bon.

On teste ensuite un plat de viande et un plat de poisson accompagnés de riz, de haricots noirs et de bananes plantains. C’est pas mal mais pas non plus formidable. L’ambiance du restau vaut tout de même le détour.

Il n’y pas vraiment de camping dans le coin, les seules options sont assez loin du centre et l’emplacement de tente coûte dans les 60 dollars la nuit (sans déconner…). De toute façon, la plupart des campings en Floride n’accepte pas qu’on dorme dans le van. Ce sera donc parking de Walmart ce soir.

Le lendemain matin, on part découvrir l’une des curiosités de Miami, la Villa Vizcaya. Construite par un riche industriel de Chicago, la villa se trouve sur une immense propriété sur le bord de mer à l’Ouest du centre de Miami. La villa rose pastel est somptueuse, on découvre ses différents étages. Chaque objet a été méticuleusement chiné et choisi et chaque pièce porte un nom. Au centre se trouve l’immense patio avec sa fontaine et ses plantes tropicales.

On sort ensuite de la villa pour visiter les jardins. C’est encore plus grandiose à l’extérieur qu’à l’intérieur. Une sculpture de navire échoué a été placée dans l’océan face à la maison pour servir de brise vague.

On se perd dans les méandres des jardins où chaque détail a été finement travaillé, une vraie œuvre d’art. On n’a jamais rien vu de tel. On se retrouve dans un univers tout droit sorti de Gatsby le Magnifique.

On croise également une jeune fille qui pose en robe à froufrous sous une arche. Il s’agît en fait d’une séance photo pour une quinceañera, fête mexicaine à l’occasion du quinzième anniversaire de la jeune fille.

L’endroit est apparemment très prisé pour les mariages également. Pas étonnant vu la magie du lieu…

Il est maintenant temps d’aller découvrir la plus célèbre des plages de Floride, Miami Beach. On traverse le long pont qui la sépare de Downtown Miami et déjà on aperçoit les cocotiers et les yatchs flambant neufs.

Miami Beach est aussi très réputé pour son architecture art-déco. C’est en fait ici que l’on trouve la plus grosse concentration de bâtiments art-déco au monde. Et oui, rien que ça ! On découvre donc les immeubles colorés du quartier.

Il y a quelques nuages mais on va quand-même se détendre un peu sur la plage. L’eau est super bonne. Les petites cabanes des sauveteurs en mer sont assez marrantes.

Le ciel se dégage et les nuages gris laissent place à un superbe coucher de soleil. Les teintes bleues ciel et orangées se mêlent aux ombres des cocotiers. Pas de doute, on est bien en Floride !

La nuit tombée, il est temps d’aller découvrir un autre aspect de Miami Beach : les cocktails et la fête. Il y a effectivement un coté bling comme on se l’imagine mais finalement, ça colle assez bien au décor. C’est l’Happy Hour, on commande deux cocktails géants (1 litre chacun, ça rigole pas) et on observe la faune locale depuis la terrasse. Ici, le « people watching » est une activité à part entière.

Le lendemain, frais comme des gardons, on quitte Miami direction les Everglades, un parc national qui s’étend sur toute la pointe Sud de la Floride. Surnommé « the River of Grass », les Everglades forment un écosystème tout particulier. C’est en fait une prairie inondée subtropicale qui abrite de nombreuses espèces de plantes et d’animaux.

On part donc découvrir une partie du parc en Airboat, des bateaux propulsés par une grande hélice hors de l’eau. Ils permettent d’aller dans des zones avec très peu de fond.

On croise plusieurs espèces d’oiseaux aquatiques en sillonnant les canaux naturels.

Et bien sûr, les grandes stars du parc, on croise deux alligators. L’un d’eux est dans l’eau et il a l’air curieux puisqu’il s’approche super près du bateau. On n’est pas rassurés mais il a l’air assez zen. C’est impressionnant de voir ces gros prédateurs dans leur milieu naturel !

Cette petite excursion en bateau valait vraiment le coup et pour une fois, ce n’était pas très cher donc on est ravis. Et maintenant, on lève le camp direction le Sud (si si, c’est possible d’aller encore plus au Sud), plus exactement les Keys.

3 réflexions sur “Miami & les Everglades

  1. En Floride vous avez eu raison de vous baigner,vous nous gâtez en photos,que de belles vues,tags,tee shirts de Téva très USA ,
    belle photo à table,très belle la maison de Vizcaya,le coucher de soleil sur Miami beach est super..Nous partons pour les Keys.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *